Publié par : marlène Belilos | septembre 27, 2011

Rafah, ma soeur emprisonnée en Syrie (paru aussi sur Rue 89.com)

Avec Rafah Nached nous sommes de la même famille, pas de la famille au sens de la filiation et si aujourd’hui j’ai envie de la  défendre c’est qu’elle m’est proche, de Damas et d’Alep étaient mes grands parents , « ahlan wa sahlan » comme elle le dit si bien, en arabe,  » vous êtes dans votre famille », c’est ainsi qu’on accueille l’étranger.

Rafah, la culture française a été la notre, lycée français ou école des jésuites aussi à Alexandrie en Egypte, où tant de syriens s’étaient installés, et surtout comme vous le dites si bien la Syrie, l’Egypte , pays d’accueil et tradition du cosmopolitisme.

Paris-le moyen-orient, et la psychanalyse parce que la parole, vos choix me sont proches.La parole à écouter celle aussi des plus humbles, dans un pays  où les différences de classe sont criantes .

Défendre Rafah Nached psychanalyste est essentiel,au-delà d’un quelconque corporatisme,  pour les journalistes pris en otages nous parlions de liberté d’expression, pour les psychanalystes nous pourrions parler de la liberté d’écouter.

Quand la Syrie bouge, elle reçoit des balles, et Rafah écoutait la misère du petit d’homme,  et c’est déjà trop.

De plus vous avez Rafah les mots justes, vous avez en prison découvert une réalité de votre pays que vous ignoriez et dont vous dites aujourd’hui que vous vous sentez responsable.

Tous ceux que l’on a enfermé un  jour, découvre un pan de réalité inconnu.

La prison c’est près de la mort, ça y ressemble , la réalité qui ne vous appartient plus,

Le maitre qui décide, dans la cellule, si vous aurez de la lumière, si vous aurez à manger et surtout si vous allez être libérée .. Et quand. ? Chaque jour est une éternité

Nous sommes beaucoup à crier pour que vous sortiez. Nous entendez -vous?

Il faut que vous le sachiez, nous ne nous arrêterons pas..

Les murs sont épais , mais le souffle passera et votre sourire qu’illumine le soleil de la méditerranée doit continuer.

N’oubliez pas ce que vous aviez écrit, en février de cette année alors que vous receviez vos collègues.

« La psychanalyse est à l’intérieur de la vie et peut interroger le tourment qui déchire le monde aujourd’hui entre pauvres et riches, faibles et forts, dominés et dominants. Notre région est plongée dans l’agressivité, la mort, la violence, la guerre et chacun essaie de s’en sortir. mais la question reste ouverte. Qu’est ce qui fait aujourd’hui que l’homme se déchaîne dans la barbarie extrême et chute, Pourquoi la guerre aujourd’hui malgré tout le progrès scientifique?  »

Cette question c’était celle qu’Einstein posait à Freud.

Nous avons besoin de vous, tenez bon!

Marlène Belilos

Signez la pétition:Rafah.navarin@gmail.com

Publicités

Responses

  1. oui,oui,rafah est in touchable,psychanaliste comme elle l’ est,plus forte dans des moments ^pareils,nos soutients a cette charmante dame émanent directement du coeur sous la commande de nos cerveaux que rafah connait bien comment qu’ils fonctionnent,et celuide bachar la chien e »t pas lion ne focntionne et jamais n’a fonctionné…..i,jour elle sera libre avec tous les syriens et syriennes amen de tou coeur avec vous rafah


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :