La psychanalyse en Iran, au nom de Freud

article envoyé aujourd’hui à Rebonds, Liberation, en réponse à l’article de Onfray du 3 mai

L’an dernier au Palais des Congrès à Paris, lors des Journées de l’Ecole de la Cause freudienne, qui réunissaient  2000 personnes, -ce n’est pas un titre de gloire mais une information directe-, une jeune psychanalyste iranienne était venue expliquer qu’elle enseignait Freud en Iran. Elle formait des psychanalystes et avait  créé un groupe sur place. Sa difficulté avait été de faire reconnaître ce groupe par les autorités. Elle avait été enjointe de retirer le nom de Freud pour que l’autorisation lui soit donnée, ce qu’elle avait refusé de faire. Au prix d’une longue bagarre elle a eu gain de cause. Ceci pour vous informer ce qui se passe aujourd’hui dans le monde et que vous avez l’air d’ignorer, sinon comment pourriez-vous prétendre au fascisme de Freud ? Les autorités iraniennes y voient, elles de la subversion, vous devriez leur expliquer.

« Pourquoi la guerre, »Freud et Einstein, un texte demandé par la société des Nations  à des intellectuels sur la guerre  en 1932 . Pourquoi la guerre s’interroge Einstein ? Et Freud répond au nom cette pulsion de mort qui habite les individus. Avait-il tort ? Quelques années après, l’Europe allait se livrer à la plus grande déchirure de son histoire. Oui, il a envoyé son texte à Mussolini, pensant que celui-ci l’appuierait, oui, il a pensé qu’Hitler n’oserait pas s’attaquer à l’Autriche-Hongrie. Pensez-vous  que vous, que moi nous aurions su ce qui allait se passer ?  Allez, un peu de modestie, on redescend sur terre Michel Onfray et on laisse tomber les grandes orgues, les trompettes. La pensée c’est fragile il faut manier ça avec précaution sinon on peut facilement se trouver dans un camp que l’on se souhaite pas.

Marlène Belilos, psychanalyste

Freud en ses voyages

Et à paraître : Freud et la guerre , Michel de Maule éditeur

Publicités

Responses

  1. http://www.facebook.com/notes/psychanalogie/en-realite-michel-onfray-veut-sauver-la-psychanalyse-contre-freud-et-les-psychan/391038327884
    = http://goo.gl/srst
    Où l’on découvre dans les propos de M. Onfray dans la presse et à la télévision qu’il cherche à substituer à la psychanalyse dite « freudienne » une « psychothérapie pour aujourd’hui », « psychanalyse post-freudienne », consistant en… la « méditation philosophique », substituée par supersessionisme. Et que pour cela, il cherche à ridiculiser la règle fondamentale, la « loi » de la psychanalyse, qui consiste du côté du patient à dire tout ce qui vient à l’esprit (« association libre »). Et que dans ces conditions, le livre de M. Onfray cherchant à ridiculiser Freud n’est qu’un moyen de parvenir à ses fins qu’il révèle par ailleurs : « je souhaite dire que j’aimerais que ce livre soit aussi et surtout l’occasion de penser une psychothérapie pour aujourd’hui », in article de M. Onfray publié sur le site du Monde le 7 mai 2010. Où l’on découvre que tout ceci est motivé par la phobie de la notion “freudienne” selon laquelle la « normalité » n’existe pas, et qu’il n’y a qu’une différence de degré, et non de nature, entre les « normaux » et « ceux qui ne le sont pas », et que M. Onfray estime cela scandaleux et tient à une frontière nette entre les deux, afin de pouvoir se placer… devinez dans quelle catégorie : voilà toute l’affaire. Voilà ce qu’y trouvent ceux qui soutiennent M. Onfray dans son ambition.
    Sommaire
    — des extraits de l’article de M. Onfray paru sur le site du Monde le 7 mai 2010 (mais non paru dans l’édition papier)
    — un premier commentaire de l’article de M. Onfray paru sur le site du Monde le 7 mai 2010
    — des extraits du Dossier publié par Le Monde, sur site le 7 mai 2010 et dans l’édition papier le 8 mai 2010 : deux articles parmi ceux du dossier
    — les liens vers les enregistrements vidéo de la prestation de M. Onfray lors de l’émission télévisée de Laurent Ruquier le samedi 8 mai 2010
    — la transcription et le bref commentaire des passages estimés essentiels de la prestation télévisée précitée de M. Onfray le 8 mai 2010
    — le lien vers le blog de M. Onfray qu’il consacre à son livre et les suites de celui-ci notamment dans les médias : essentiel pour mieux apprécier la “mentalité” de M. Onfray
    — le lien vers le blog d’Emmanuel Fleury qu’il consacre à l’affaire Onfray et notamment liste la plus complète des liens vers les articles relatifs à cette affaire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :